Le musée le moins cher du monde se trouve en Russie !

 Bonjour à vous ! Comme promis la dernière fois, je voulais vous faire découvrir un musée méconnu à Moscou qui recèle aussi bien des trésors, que des salles vides sans intérêts. De nombreux moscovites comme des touristes y sont rentrés et ne l’ont même pas remarqué ! Et pour 70 centimes d’Euro et ses nombreuses nocturnes, pourquoi s’en priver ? Vous êtes partant, alors suivez-moi !

Je l’ai personnellement visité en 1990 pour la première fois (voir mon premier article). Problème, on ne m’avait pas montré les œuvres maîtres et je ne voyais pas tellement l’intérêt d’y retourner. Et comme tout musée connu, il y avait beaucoup de touristes russes et étrangers, bref ce n’était pas très agréable. Après y être revenu de nombreuses fois, voilà ce que je peux vous en dire

Plus de 180 salles pour 70 centimes d’euro !

Au cœur de Moscou, où la tarification des musées russes est souvent faite en fonction de la nationalité de la personne, c’est un vrai bon plan ! De plus, pas de face control à l’entrée par un molosse mais plutôt un simple coup d’œil d’une babouchka moustachue. Une fois à l’intérieur, vous avez la journée pour découvrir ses 180 salles (plus de 70 salles supplémentaires seraient en préparation). Des nocturnes sont régulièrement organisées mais prenez garde à ne pas chercher à squatter après la fermeture, les monsieurs en gris avec les semi-automatiques sous le bras vous en dissuaderaient…

Du côté des œuvres, l’honneur est largement fait au réalisme soviétique. Ma salle préférée est celle « des chandeliers » qui évoque la grandeur passée quand on faisait croire aux gens que vivre dans un pays unique était une richesse (comme quoi le marketing existait déjà à l’est :-)

Des milliards de visiteurs et un chien présent 24h/24 !

Vous allez me dire que la vodka m’a frappé encore sévèrement le week-end dernier mais non ! Que neni (ou alors juste ce qu’il faut) ! Des statistiques sont faites annuellement et sont extrêmement précises ! La période des fêtes de fin d’année est celle où on enregistre le pic de fréquentation.

Si vous croisez le chien (indice : il se trouve au milieu d’autres sculptures), vous le reconnaîtrez facilement à son museau clair. Et vous ne pourrez pas résister à l’envie de le caresser (tiens, on peut toucher certaines œuvres dans ce musée

On peut s’y déplacer à pied ou à roulette…

Et oui, fini les musées russes où tout le monde fait la queue pour voir les tableaux 1 par 1, vous pouvez librement circuler à pied … ou à roulette ! Il est de plus extrêmement bien chauffé mais curieusement, il n’y a pas de vestiaire à l’entrée. Les râleurs me diront que certains musées sont gratuits. Oui, mais vous ne pouvez pas gratuitement circuler sur roues au musée du Louvre : -)

Alors, vous avez trouvé ? Vous voulez un indice ? Son nom commence par la lettre M (en français comme en russe)… Réponse sur le site du musée…

J’y serai probablement dimanche. Et vous, vous y êtes déjà allé ? Vous avez préféré quel œuvre ? Partagez-le dans les commentaires !

Prochain article sur… justement, je ne sais pas encore, je préfère aller sur place pour aider mon inspiration russe ! :-)

 

5 commentaires

  1. […] Tout d’abord, le russe roule fortement les « R » dans les films. Même s’il vit aux Etats-Unis depuis 10 ans, il faut bien arriver à reconnaître le méchant dans le film. Ensuite, il ne sourit pas et a un regard noir. Remarquez, pour le regard c’est à peu près ça dans le métro de Moscou… […]

  2. […] et c’est un peu la bousculade. Mais les lecteurs assidus de walbo.com savent bien que c’est le musée le moins cher du monde . Retenez bien aussi que les distances entre 2 stations de métro peuvent être […]

  3. […] Astuce ! Les lecteurs assidus de walbo.com savent bien que le métro de Moscou est le musée le moins cher du monde! […]

Répondre à Comment se déplacer à Moscou ? | Blog Russie walbo.com Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge